PASS'PORT mieux-être

Association loi 1901, créée en 2012

Nous œuvrons pour le soutien et la prévention de la souffrance psychique de la personne, du couple,  de groupes ou professionnels, suite au constat alarmant des indicateurs de santé plus faibles sur le bassin du Pays de Redon qu'ailleurs en France (alcoolisme, suicide, surmortalité…).

 

Nous sommes une offre complémentaire, mais non concurrente, entre le service public (CMP...) et le libéral.

 

Nous nous inscrivons dans une démarche sociale et solidaire.

PASS'PORT mieux-être propose formations et accompagnement au plus grand nombre.

 

 

L'association "PASS'PORT mieux-être" est composée :

 

D'un Conseil d'Administration de 15 membres

et

D'un Bureau de 6 membres

 

 

 

CHARTE ETHIQUE

 

Elle est le préalable au contrat d’adhésion de tous membres intervenants de façon à assurer la cohésion éthique de l’association.

 

1. Les praticiens de l’association privilégient la santé mentale plutôt que la pathologie .


2. Les compétences et les solutions des personnes accueillies doivent prévaloir dans le travail d’accompagnement.


3. Si les professionnels qui interviennent sont experts dans leurs spécialités, les personnes sont expertes de leur accompagnement.


4. Tout professionnel intervenant dans l’association a un devoir debienveillance et de respect pour ses usagers.


5. Toute thérapie ou accompagnement avec une personne connue dans un cadre privé est interdite.


6. Les entretiens de couple et de famille sont assurés par deux thérapeutes.


7. Tout professionnel intervenant s’engage à être supervisé dès lors que l’association aura les moyens de la mettre en place.


8. Toute demande adressée à l’association pour laquelle celle-ci n’est pas compétente sera réorientée.


9. Les praticiens se réservent le droit de refuser toute demande contraire à leur éthique et aux valeurs de l’association.


10.Tous les contenus d’entretiens thérapeutiques sont strictement confidentiels et ne peuvent faire l’objet d’aucun témoignage, certificat ou autre intervention, sauf ceux qui découlent d’une obligation prévue par la loi (abus sexuel ou maltraitances sur mineurs moins de 15 ans et personnes vulnérables).